Installation de ADB

Ce tutoriel à pour but d’expliquer pas à pas comment il faut s’y prendre pour installer les drivers, reconnaître votre tablette (ou autre) par ADB et ainsi pouvoir communiquer avec pour y effectuer divers choses, notamment le root, l’installation de Google Play mais aussi d’autres choses.

Pour commencer, il faut savoir de quoi nous allons parler et à quoi ça sert.
Par simplicité du post je parlerai de tablette, mais cela s’applique aussi aux téléphones et tout ce qui tourne Android.

ADB : Qu’est-ce que c’est ?
ADB c’est Android Debug Bridge, une fonction qui permet à un un téléphone ou à une tablette Android d’être controlé par un ordinateur auquel il est connecté par USB.

ADB : A quoi ça sert ?
ADB sert particulièrement au lancement de commandes depuis un ordinateur qui a un vrai clavier, ce qui est quand même beaucoup plus confortable qu’avec un clavier sur (petit) écran, de faire plus facilement des copier/coller etc.
Bien plus que cela, cela permet de lancer sur son ordinateur des « scripts » (en fait souvent des fichiers .BAT) téléchargés sur internet qui vont agir sur la tablette via ADB : root, ajout de fonctions comme Google Play, personnalisation, améliorations, sauvegarde etc. C’est même parfois le seul moyen de le faire.

Exemples de choses que l’on peut faire avec ADB (liste non exhaustive) :

  • le transfert de fichiers de/vers la tablette
  • le redémarrage de la tablette
  • l’installation directe d’applis téléchargées sur votre ordinateur (sous forme de fichier APK)
  • le plus important sans doute : l’exécution de commandes « shell » sur la tablette

Le « shell » est l’équivalent du cmd.exe de Windows, une ligne de commande qui permet de faire à peu près tout ce qu’on peut faire depuis l’interface graphique, et même beaucoup plus.

ADB devient particulièrement important pour les tablettes dites « low cost » (de marque secondaire comme MPMAN ou Storex, la plupart des tablettes achetées directement en Chine, en gros tout ce qui n’est pas de grandes marques comme Asus, Acer, Samsung, Google, Toshiba etc).

En général, la ligne de commande (le shell) qu’on obtient par « adb shell » a déjà les droits root. Si c’est le cas, la tablette est « pré-rootée ». Si on a ADB, pas besoin d’utiliser des bidouilles variées pour « rooter » sa tablette : c’est déjà fait !

Même quand la tablette n’est pas « pré-rootée », l’opération de « root » passe le plus souvent par un script (fichier .BAT) a lancer sur l’ordinateur connecté qui communique avec la tablette par ADB. Donc ADB est indispensable.

Le « root » ? qu’est-ce que c’est ?
Le compte « root » est l’équivalent sous Unix/Linux (sur lequel est basé Android) du compte « Administrateur » de Windows. Pour une utilisation normale d’une tablette, il n’est pas nécessaire d’avoir accès à ce compte et en général les tablettes n’y donnent pas accès (en tous cas pas directement).
Pourtant, quand on veut faire de la personnalisation un peu poussée, ou une sauvegarde du firmware (système d’exploitation Android pré-installé, parfois appelé la « ROM »), ajouter des fonctions qui manquaient à la tablette, il faut avoir la possibilité de lancer un programme avec les droits de « root ».
Donc « rooter » une tablette c’est trouver un moyen de l’obtenir de façon plus ou moins difficile suivant les efforts faits par le constructeur et Google pour vous en empêcher !

/!\Mais attention : tout le monde n’a pas besoin de « rooter » sa tablette. Il ne faut pas le faire pour le principe, sans savoir exactement dans quel but, ce que vous voulez faire qui nécessite d’être « root ». Ca ne sert à rien et cela peut même être dangereux./!\

Passons maintenant à la partie pratique :

  • Tout d’abord, télécharger le .zip (il contient les fichiers ADB, et également les drivers windows 32 et 64 bits) : ADB.zip
  • Extraire à la racine du disque C:\
  • Faites un clic droit dessus, allez sur « 7zip » ou « Winrar », clic sur « extraire les fichiers »
  • Dans la fenêtre qui s’ouvre tout effacer sauf C:\ (pour moi ça donne : C:\Users\Strelki\Downloads\adb\ —> donc —-> j’efface Users\Strelki\Downloads\adb\ —-> il me reste —-> C:\ ) et on finit par OK.
  • Allumez votre tablette, activez le mode « débogage USB » et connectez-la au PC

Pour les versions ICS 4.04 , JB 4.1

Pour activer le mode « debogage USB » :

  • Cliquez sur « Paramètre »

  • Allez sur « option pour les développeur » (ou « développement » selon les modèle)
  • Cochez « Débogage USB » si ce n’est pas fait

  • Connectez la tablette au PC avec le cordon USB et ça vous dit mode « debogage USB activé »

  • Installer les drivers ADB (disponibles dans ADB.zip)

Windows 7

Pour commencer, il faut connaitre notre version de Windows.

  • clic sur le bouton « Démarrer »
  • clic droit sur « Ordinateur »
  • clic sur « Propriétés »

  • on identifie sa version de Windows, ici c’est un « système 64 bits »
  • on clic sur « Gestionnaire de périphériques »

On voit ici l’appareil non reconnu et marquer d’un triangle jaune (ici c’est MIDC410 mais pour vous, il portera un autre nom, peut-être même « Unknown Device » ou « Périphérique inconnu »)

  • on fait un clic droit sur le périphérique marquer d’un triangle jaune
  • clic sur « Mettre à jour le pilote… »

  • Là on clic sur « rechercher un pilote sur mon ordinateur »

  • ensuite on clic sur « Parcourir… »

  • Il faut sélectionner le driver dans le dossier adb que nous avons télécharger au début.
    Disque local (C:), ADB, ADB Drivers et donc ici on selectionne « 64Bit_Win7_Vista » et vous faites « ok »
    (si vous avez un « système 32 Bits », vous prenez l’autre)

  • vous faites « Suivant »

  • vous cliquez sur « Installer ce pilote quand même »

  • votre pilote « adb » est installer!

Si « adb devices » ne détecte rien
Sur certaines tablettes (en particulier celles basées sur un SOC Rockchip) l’installation du pilote PDAnet ne suffit pas, même si le périphérique est bien détecté. La commande « adb devices » ne montre rien de detecté.
Pour ces tablettes, il faut créer un fichier adb_usb.ini contenant une seule ligne :
0xABCD
« ABCD » n’est pas à mettre tel quel. Il faut le remplacer par ce qui apparaît dans l’onglet détails du périphérique « Android ADB Interface » à rechercher dans le gestionnaire de périphériques.
Suivant les versions de Windows, elle apparaît directement dans l’onglet détails (Windows XP).

Pour Windows 7, il faut procéder comme ceci :

  • clic sur le bouton « Démarrer »
  • clic droit sur « Ordinateur »
  • clic sur « Propriétés »

  • clic sur « Gestionnaire de périphériques »

  • On voit ici l’appareil non reconnu et marquer d’un triangle jaune (ici c’est MIDC410 mais pour vous, il portera un autre nom, peut-être même « Unknown Device » ou « Périphérique inconnu »)

  • clic droit dessus puis « Propriétés »

  • Clic sur l’onglet « Détails »
  • Clic sur le menu déroulant
  • Clic sur « Numéros d’identification du Matériel »

  • On obtient ici l’identification du matériel

Cette information a la forme :
VID_ABCD&PID_EFGH… (donc ic pour l’exemple, ABCD devient 05C6 et EFGH devient 9025)

Ces valeurs pour vous, seront différentes !!!

Une fois cette valeur VID_ABCD&PID_EFGH… trouvée, noter à quoi correspond ABCD.
Pour une tablette Rockchip en général ABCD=2207

Ouvrir une fenêtre ligne de commande dans Windows (cmd.exe) et taper les commandes suivantes

cd/d %USERPROFILE%
md .android
cd .android
notepad adb_usb.ini

Dans la fenêtre Bloc-notes, taper donc une seule ligne :
0xABCD
Pour une tablette Rockchip (comme les modèles MPMAN MPDCxx) la ligne sera :
0x2207
C-a-d : le chiffre zéro, un x minuscule, puis les 4 caractères relevés plus haut à la place de ABCD
Sauver le fichier, faire attention que le Bloc-Notes n’essaye pas d’y ajouter un suffixe .txt, le fichier doit vraiment s’appeler adb_usb.ini tout court.
IMPORTANT  Tapez ensuite la commande suivante :

adb kill-server

Suite à cela, la commande « adb devices » doit détecter la tablette correctement.

Lancez « cmd » en « administrateur »

  • clic sur le bouton « démarrer »
  • dans « l’invité de commande » vous ecrivez « cmd »
  • clic droit dessus
  • « Exécuter en tant qu’administrateur » (ou tout simplement, après avoir écris cmd vous maintanez enfoncer « ctrl » + « shift » et vous faites « entrée »)

  • La fenêtre « cmd » s’ouvre et vous donne ça :

Microsoft Windows [version 6.1.7600]
Copyright (c) 2009 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

C:\Windows\system32>

  • vous tapez cette commande :

cd \adb

  • vous devez vous retrouver comme ceci :

C:\adb>

  • Vous tapez la commande :

adb devices

  • La commande « adb devices » affiche l’identifiant de la tablette connectée. Vous devez obtenir quelque chose comme :

C:\adb>adb devices
* daemon not running. starting it now on port 5037 *
* daemon started successfully *
List of devices attached
M3FVTLUL7Q device

Peu importe le contenu de la ligne qui suit « List of devices attached » (ici, c’est M3FVTLUL7Q) l’ essentiel c’est qu’il y ait quelque chose.
Cela signifie qu’ ADB a détecté la tablette.

Si vous avez « No device found » à la place de la dernière ligne, c’est que votre tablette n’est pas détectée. Avez-vous bien fait toutes les étapes ci-dessus ? vérifiez.

Attaquons les choses plus sérieuses.
Tapez :

adb shell id

Si dans le résultat vous avez « uid=0(root) » félicitations, votre tablette est pré-rootée !

C:\adb>adb shell id
uid=0(root) gid=0(root)


Sinon, ne désespérez pas, vous avez maintenant fait ce qu’il faut pour pouvoir faire tourner un script qui rootera votre tablette.
Qu’est-ce qu’a fait cette commande ? elle a exécuté la commande « id » dans le « shell » (ligne de commande) de la tablette. La commande « id » identifie l’utilisateur courant. On peut comme cela exécuter la plupart des commandes Linux « à distance » sur la tablette et voir le résultat sur son PC.

source : Forum frAndroid

Publicités